Protégez-vous en ligne ou lors de vos déplacements

Il y a trois mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger contre le pourriel et d'autres menaces électroniques :

  1. Protégez votre ordinateur et vos appareils électroniques
  2. Protégez vos adresses électroniques (courriel)
  3. Protégez-vous

Protégez votre ordinateur et vos appareils électroniques

Maintenez vos logiciels et votre système d'exploitation à jour sur votre ordinateur ou votre appareil électronique.

Assurez que vous avez et maintenez à jour un logiciel antipourriel, un programme antivirus ainsi qu'un pare-feu sur votre ordinateur et vos appareils électroniques.

  • Un logiciel antipourriel peut balayer des courriels avant qu'ils ne soient reçus et se débarrasser automatiquement des pourriels connus. Les services de courriel sur le Web offerts par votre fournisseur de services de courriel (FSC) ou votre fournisseur de services Internet (FSI) filtrent généralement les pourriels avant qu'ils atteignent votre corbeille d'arrivée.
  • Un programme antivirus protège contre les logiciels nuisibles tels que les maliciels, les publiciels, les logiciels espions, les virus et les chevaux de Troie.
  • Un pare-feu aide à contrôler les communications que reçoit un ordinateur ou un appareil et celles qu'il envoie. Assurez-vous de choisir un pare-feu qui assure la protection des communications dans les deux sens.

Ces logiciels de protection peuvent tous être achetés d'une entreprise de logiciels de protection. Cherchez une entreprise digne de confiance et n'acceptez pas d'offres faites par des formes de sollicitation qui semblent suspectes, comme les fenêtres publicitaires, les appels téléphoniques aléatoires, etc. De telles offres peuvent être frauduleuses ou contenir un maliciel.

Vous pouvez trouver également un pare-feu dans le système d'exploitation de votre ordinateur ou de votre appareil.

Vous pouvez aussi activer un pare-feu matériel. Celui-ci se trouve dans un dispositif externe, comme un routeur qui est muni de composants pare-feu intégrés que vous pouvez activer.

Lorsque votre ordinateur n'est pas utilisé, une autre façon de vous protéger consiste à le fermer et à le débrancher d'Internet. De nombreux polluposteurs se servent de programmes perfectionnés qui repèrent et profitent d'ordinateurs non protégés qui sont laissés allumés et connectés à Internet.

Réseaux Wi-Fi :

De nombreux endroits publics comme les cafés, les aéroports et les bibliothèques offrent gratuitement l'accès à des réseaux Internet Wi-Fi aux utilisateurs d'appareils électroniques comme les téléphones cellulaires, les téléphones intelligents ou les ordinateurs portatifs. Se connecter à de tels réseaux publics peut comporter certains risques. Voici quelques simples conseils qui vous aideront à vous protéger et à réduire les risques lorsque vous êtes connecté à des réseaux Wi-Fi :

  • Assurez-vous que vous êtes sur le réseau approprié. Il arrive que de faux points d'accès sans fil ou de « mauvais jumeaux » soient créés au même endroit comme points d'accès sans fil légitimes. Il peut alors être très difficile de savoir si vous êtes sur le mauvais réseau. Par conséquent, avant de vous connecter, vérifiez le nom du réseau auprès de l'hôte (par exemple, à un café, demandez au comptoir le nom et le mot de passe du réseau s'il y en a un).
  • Ne surfez jamais sans activer votre pare-feu.
  • Certains sites Web, comme ceux des fournisseurs de services de courriel ou de réseaux sociaux vous offrent la possibilité d'utiliser la fonction de chiffrement lorsque vous utilisez de tels sites pour encrypter et protéger vos données. Si vous avez cette possibilité, activez le paramètre du protocole SSL (Secure Sockets Layer) ou HTTPS pour accroître votre sécurité. Vous le trouverez vraisemblablement sous les paramètres « confidentialité » ou « compte » du site.
  • Lorsqu'elle est disponible, visitez la version sécurisée HTTPS des sites et non pas le site HTTP ordinaire, non sécurisé. — en particulier lorsque vous faites des transactions ou que vous échangez des données délicates. Gardez un œil sur l'adresse URL dans la barre d'adresse lorsque vous échangez de telles données — si le « S » disparaît, vous devriez fermer la session immédiatement.
  • Essayez d'éviter de faire, par exemple, des transactions bancaires ou d'échanger des renseignements délicats sur des réseaux publics Wi-Fi. Rappelez-vous que dès que vous êtes sur le réseau, il est beaucoup plus facile pour quiconque qui s'y trouve de voir ce que vous faites.
  • Si vous vous servez souvent de réseaux publics Wi-Fi, l'utilisation d'un réseau privé virtuel (RPV) pourrait être appropriée. Toutes vos activités sur le Web sont ainsi dirigées vers un réseau indépendant sécurisé qui encrypte et protège toutes vos données. Toutefois, si vous pouvez tout simplement éviter d'échanger des données délicates lorsque vous êtes sur des réseaux publics Wi-Fi — par exemple, en attendant d'être sur votre réseau sécurisé à la maison — alors un RPV ne vous sera vraisemblablement pas nécessaire.
  • Si vous utilisez votre ordinateur ou votre appareil dans une zone publique Wi-Fi, mais que vous n'êtes pas sur Internet, cela ne fait pas de tort de désactiver la fonction Wi-Fi de votre appareil. Vous pourriez ainsi empêcher un polluposteur de se connecter à votre appareil.
  • Si vous avez Internet Wi-Fi (sans fil) à la maison, assurez-vous d'activer au moins le chiffrement sans fil et la protection par mot de passe.

Protégez vos adresses électroniques (courriel)

Utilisez une adresse électronique principale pour communiquer avec des personnes et des entreprises dignes de confiance.

Créez une deuxième adresse électronique pour vos activités en ligne, comme le remplissage de formulaires ou pour vous joindre à des groupes. Vous pourrez ainsi changer cette adresse si vous commencez à recevoir trop de pourriels.

Si vous affichez votre adresse électronique sur un site Web, n'utilisez pas le symbole « @ », utilisez plutôt un format tel que « jeanne A monDomaine POINT com ». Cela peut aider à empêcher qu'un logiciel « générateur de pourriels » souvent utilisé pour extraire les adresses électroniques, la reconnaisse.

Protégez-vous

Faites preuve de prudence et de jugement

Malheureusement, il n'y a aucun moyen sûr de savoir si un message est sécuritaire ou non. La meilleure chose à faire pour réduire le risque est de faire appel à votre jugement et de suivre les conseils suivants.

  • N'essayez pas ou n'achetez pas un produit ou un service annoncé dans un message que vous avez reçu d'un expéditeur que vous ne connaissez pas.
  • Ne répondez pas aux pourriels dont le message vous semble suspect. Ne répondez jamais ou ne cliquez jamais sur un lien « Se retirer » ou « Se désabonner » d'un pourriel suspect. Si vous répondez, votre adresse pourra être confirmée et faire en sorte que vous receviez plus de pourriels.
  • Lorsque la nouvelle Loi canadienne anti-pourriel sera en vigueur, les messages provenant d'entreprises ou d'organisations avec lesquelles vous avez un lien d'affaires devront contenir un lien fonctionnel « Se retirer » ou « Se désabonner » pour faire savoir à l'expéditeur que vous ne voulez plus recevoir ses messages.
  • Ne visitez jamais de sites Web annoncés dans un pourriel suspect, et en particulier, méfiez-vous des liens dans de tels courriels. Ils ne sont pas nécessairement ce qu'ils semblent être et ils pourraient vous mener à un autre site Web à votre insu. Si vous décidez de visiter un site Web en cliquant sur un lien qui apparaît dans un message suspect, il serait préférable de taper l'adresse dans votre navigateur Web.
  • Les pièces jointes aux courriels peuvent comporter un logiciel qui pourrait nuire à la performance de votre ordinateur ou voler des renseignements confidentiels. Les maliciels peuvent corrompre votre ordinateur ou prendre le contrôle de votre compte de courrier électronique pour envoyer des virus à d'autres personnes. N'ouvrez que les pièces jointes dans les courriels provenant de personnes que vous connaissez.
  • Des fraudeurs peuvent également imiter les messages comme s'ils provenaient de personnes ou d'organisations que vous connaissez; cette pratique s'appelle une « mystification ». Si vous êtes incertain d'un courriel, ne l'ouvrez pas. Utilisez un autre mode de communication pour rejoindre l'expéditeur. Cherchez les coordonnées de l'organisation sur son site Web, dans l'annuaire téléphonique ou dans la correspondance écrite que vous auriez pu recevoir de celle-ci — les coordonnées fournies dans le message original pourraient être fausses.

Adoptez de bonnes pratiques

Utilisez un mot de passe alphanumérique composé d'une combinaison de chiffres, de symboles et de lettres majuscules et minuscules. Cela complique la tâche des personnes qui tentent de deviner votre mot de passe. (Par exemple : Nom d'utilisateur : PaulAlbert, Mot de passe : Un!C4nadi*n).

Assurez-vous toujours que votre logiciel antivirus soit activé afin de balayer les fichiers que vous pourriez télécharger d'Internet dans votre ordinateur.

Lorsque vous téléchargez du contenu dans votre ordinateur ou votre appareil électronique, faites preuve de prudence et ne le faites qu'à partir de sites Web que vous connaissez et auxquels vous faites confiance. Cela comprend les applications pour votre téléphone cellulaire ou votre téléphone intelligent.

Signalez la fraude commise par pourriel et les autres menaces électroniques. Si vous êtes victime d'une fraude, signalez-la au Centre antifraude du Canada, au service de police local, aux bureaux de crédit et à votre banque pour les mettre au fait de la situation.